Bienvenue sur le site du Parti de Gauche de l’Aube

L’édito

michel-5Michel Bach

Co-secrétaire  PG 10

Au chapitre des mauvaises nouvelles qui nous viennent d’Outre-Atlantique, il y a pire que celle de l’éléphant qui trompe énormément. L’Equateur a signé ce 11 novembre un traité de libre-échange avec l’Union européenne, sur la base de ce qui avait été négocié avec le Pérou et la Colombie, dont les gouvernements font montre depuis toujours d’un remarquable zèle néo-libéral.

rechazo-tlc-union-europea-720x477Comment cette signature d’un gouvernement issu il y a une dizaine d’années de la contestation de la Zone de Libre-Echange des Amériques a-t-elle été possible ? La société civile ne s’y trompe pas, qui dénonce encore une fois le triomphe des « corporations », en particulier le secteur agro-exportateur équatorien.

Plus d’informations sur cet accord sur la page suivante du Centre National de coopération au développement de Belgique. Comme le dit l’article, malgré ses dénégations, Rafaël Correa a-t-il mangé sa parole ? Faut-il être aussi sévère que Acción Ecologica quand elle écrit : « La différence (avec d’autres pays NDLR) est que l’Equateur a été mis sur ces rails par un gouvernement qui se proclame de gauche et qui a pour président quelqu’un qui a écrit plusieurs livres qui décrivent les arguments fallacieux du libre-échange. Trahison ? non, seulement une capacité quasi infinie à tromper ! (La diferencia está en que el Ecuador ha sido lanzado a este destino por un gobierno que se autodefine de izquierda y que tiene como presidente a quien fuera autor de varios libros que describen las falacias del libre comercio. ¿Traición? no, sólo una capacidad casi infinita de engañar.)« 

tlc-equateur2Quelle que soit la réponse que l’on y apporte, après Tsipras et Syriza, après Iglesias et Podemos, encore une fois s’impose au mouvement d’émancipation le fait que celle-ci n’est jamais l’oeuvre d’un homme, quelles que soient ses qualités,  mais celle du peuple se battant pour son avenir…

C’est le sens que nous donnerons tout au long de la campagne à la construction de la France insoumise !

 

 

 

 

 

"Il faut choisir : se reposer ou être libre" (Thucydide, par Castoriadis)