Brandir le soleil au-dessus de la Grèce…

syriza
« En avant, aidez à brandir le soleil au dessus de la Grèce ».

C’est par ce vers d’Angelos Sikelianos qu’Alexis Tsipras a conclu son discours place de la Constitution, pour saluer la victoire historique de Syriza.

Mais le poète ajoute : « En avant, aidez à arracher le soleil à la boue ».

Et il est vrai que si la victoire de Syriza a un retentissement international, elle nous impose à tous un devoir inextinguible de solidarité dans la lutte contre les oligarchies libérales et les récupérateurs de tout poil.

A nous alors de dénoncer la propagande mensongère sur la dette, à montrer le sérieux du programme de Syriza, à souligner sa volonté farouche, malgré une opinion parfois réticente car éprouvée par la misère, de stigmatiser les étrangers (n’en déplaise aux odieux compliments de circonstances des Lepen et consorts !)..

Brochure Syriza couverture
Télécharger la brochure du Parti de Gauche (clic sur l’image)

La marche de l’esprit (Τό πνευματικό εμβατήριο) est un poème d’Angelos Sikelianos mis en musique par Mikis Theodoralis.

Vous pouvez en lire l’intégralité de la traduction ici.

La cinquième partie a servi depuis la Résistance de chant de ralliement des forces progressistes.

En avant! Aidez-nous à soulever le soleil au-dessus de la Grèce !
En avant ! Aidez-nous à soulever le soleil au-dessus du monde !
Car voyez : sa roue s’est embourbée au plus profond,
son axe a sombré au plus profond du sang.
En avant les amis! A lui seul le soleil ne peut se lever.
Donnez de l’épaule et du genou pour le tirer de la boue,
donnez du genou et de l’épaule pour le tirer du sang.
Voyez : nous, ses frères de sang, nous appuyons sur lui.
En avant, frères, voici que son feu nous a cernés,
en avant, en avant, voici que sa flamme nous a enveloppés.

Ecoutez cet extrait

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *