Moi président(e) ?

Blog-PG10--Aff-reg

Et dire qu’il y a des naïfs pour croire que les élections visent à élire une représentation plurielle de 169 conseillers…

Nos candidat(e)s ont bien compris que ce n’était pas là l’ambition à afficher (à moins que les belles images soient plus révélatrices que les belles paroles).

Pour nous, au PG 10, nous sommes bien contents de faire partie d’un rassemblement qui s’affiche à plusieurs, et pas dans la campagne aseptisée que semblent adorer ceux qui n’ont sans doute jamais rencontré la misère industrielle, les friches abandonnées, les territoires à l’abandon qu’entraînent les politiques d’austérité qu’ils soutiennent.

Alors allons-y… Moi président… et donc un seul personnage sur l’affiche (ou alors un mentor ranci du gaullisme rénové, ou un petit baronnet régional à venir)…

Mais dans la plupart des cas, un homme … ou une femme seule… Pas besoin de colt, ils vous regardent droit dans les yeux !

Le plus navrant, c’est les affiches vertes… Il y en a deux !

PhilippotBelier

 

 

 

 

Bon, soyons justes, le FN est au centre, quand la candidate d’EELV se cache discrètement sur le bord droit de l’affiche…

Mais à part ça, rassurez-vous, ils portent tous deux les mêmes uniformes de l’oligarchie de la cinquième République.

Les ors du futur palais régional à Strasbourg…

En fin de compte, ce n’est qu’en groupe, collectivement, en reprenant nous-mêmes nos affaires en main que nous gagnerons.

Voter pour Nos vies d’abord, c’est voter pour un rassemblement qui s’affiche comme tel… C’est un premier pas vers la 6ème République, pour en finir avec tous les présidentialismes…

PS : Et si ça rend encore plus furieux que le rassemblement de la gauche anti-libérale toute entière ait été rendu impossible à cause de si médiocres ambitions personnelles, force est de saluer la lucidité politique des six députés qui se sont opposés à l’état d’urgence.

Et, à constater qu’ils n’étaient pas du Front de Gauche, on comprend pourquoi la tâche essentielle est de maintenant construire l’implication citoyenne qui permettra d’éviter de telles erreurs.

Plus que de divisions au service d’écuries, c’est d’unité dont le peuple a besoin.

Le PG de l’Aube espère que l’occasion d’unité et de rassemblement des Régionales est la dernière que nous n’aurons pas su saisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *