Les positions des différents comités du PG en ACAL… et celle du National !

Au-delà d’une position commune arrêtée en commun à Epinal, les suites du premier tour, et en particulier la candidature de JP Masseret, a amené certains comités du Parti de Gauche dans notre grande région à préciser leur position.

Cliquez pour lire le communiqué du SEN

Comité départemental de la Marne

Le Comité marnais du Parti de Gauche remercie les électrices et les électeurs marnais qui ont témoigné leur confiance au projet régional qu’il soutenait dans le cadre des élections régionales avec la liste « Nos vies d’abord ! ».
Sans surprise, la droite et surtout l’extrême-droite, récoltent les fruits des reniements du président Hollande et de la politique « austéritaire» menée par les gouvernements Ayrault et Valls depuis 2012. Et pourtant leurs programmes ne feront qu’accentuer les difficultés des plus fragiles et mettront en danger la cohésion nationale pourtant indispensable en cette période de fortes turbulences intérieures et extérieures.
Dans un contexte particulièrement difficile, après les attentats du 13 novembre, le rassemblement que nous aurions souhaité plus large, n’a pas réussi à convaincre un assez grand nombre de nos concitoyen-ne-s de l’urgence de mener une autre politique économique, sociale et écologique, mais également de la nécessité de renouveler nos institutions afin que le peuple ne soit plus dépossédé de son pouvoir décisionnel.
Dans notre Région, trois listes restent en compétition pour le deuxième tour. Nous n’adressons pas de consigne de vote. En effet, nous préférons faire appel à l’intelligence politique de nos électeurs et électrices du premier tour et leur laissons donc le soin de voter en pleine conscience, contre les politiques d’austérité, d’où qu’elles viennent, et pour la défense des principes républicains qui ont valeur constitutionnelle : liberté, égalité, fraternité, dignité, justice, laïcité, auxquels il faut ajouter l’écologie.
Il devient urgent, au moment où le premier ministre jette les bases d’une coalition « bleu-rose pâle », que celles et ceux qui ne se résignent pas à voir disparaître « la ( vraie ) Gauche » en France, se retrouvent rapidement pour jeter les bases d’un grand « mouvement » populaire pour le XXI ème siècle, seul capable de s’opposer au programme fourre-tout et dangereux du Front National. Le Parti de Gauche est disponible pour une mise en chantier immédiate de ce « mouvement ». 

Comité départemental de la Haute-Marne

Le second tour des régionales en région ACAL se déroulera dimanche dans une configuration inédite du fait du maintien de la liste conduite par Jean-Pierre Masseret face aux listes de droite et d’extrême-droite. Cette décision a été rejetée par la direction nationale du PS qui voulait imposer le retrait de la liste avant de finalement appeler à voter pour la droite menée par Philippe Richert face à son propre candidat, faisant ainsi perdre tout repère aux électeurs de gauche. 

En conséquence, malgré nos désaccords programmatiques avec la liste de Jean-Pierre Masseret, le comité PG 52 considère que la démarche de maintien au second tour est politiquement courageuse et légitime face à une direction du PS qui méprise les électeurs de gauche en leur refusant l’opportunité d’obtenir une représentation démocratique au conseil régional. Nous pensons que l’extrême-droite et ses idées haineuses ne peuvent pas être combattues en désertant le terrain politique et en validant le discours démagogique « du seul contre tous » tenu par le FN, qui en sort chaque fois renforcé. 

Nous appelons donc chacun à voter à la lumière de sa conscience ce dimanche.

Comité départemental du Bas-Rhin

Le second tour des régionales en ACAL se déroulera dimanche dans une configuration inédite du fait du maintien de la liste conduite par Jean-Pierre Masseret face aux listes de droite et d’extrême droite.  Cette décision a été violemment attaquée par la direction nationale du PS ainsi que par nombre de caciques locaux de ce parti qui préfèrent poursuivre leur compromission avec la droite en appelant à voter pour P. Richert, faisant ainsi perdre tous repères aux électeurs de gauche.

En conséquence, tout en réaffirmant son opposition aux politiques d’austérité d’où qu’elles viennent et son attachement aux principes républicains, le Parti de Gauche du Bas-Rhin considère que la démarche de maintien de sa liste par Jean-Pierre Masseret est politiquement courageuse et légitime. On ne combat pas la montée de l’extrême droite en désertant le terrain politique et en validant le discours « du seul contre tous » tenu par le FN.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *