« Plan emploi » de Hollande : les mêmes recettes entraîneront les mêmes désastres

eu_chomageDepuis l’élection de François Hollande, la France compte 650 000 chômeurs supplémentaires inscrits à Pôle emploi. Le plan emploi annoncé aujourd’hui va aggraver la situation.

Son coût de 2 milliards d’euros va être intégralement compensé par des économies ailleurs et l’austérité va donc encore s’accentuer, ce qui empêchera toute reprise économique. L’effort fait pour les formations vise principalement à faire basculer une partie des chômeurs vers la catégorie D. Ils disparaîtront ainsi des chiffres communiqués par les médias. Quant au développement de l’apprentissage, que tous les gouvernements promettent rituellement depuis 10 ans, il ne résiste pas au fait que la majorité des contrats sont rompus par l’employeur avant d’arriver à leur terme et ne permettent donc pas d’accéder à l’emploi. La réforme du code du travail va encore faciliter les licenciements, comme les lois précédentes. Les aides à l’embauche vont s’ajouter aux dizaines de milliards de cadeaux fiscaux et d’exonérations sociales qui n’ont jusqu’à présent eu aucun effet sur l’emploi.

Il n’y a plus rien à attendre de ce gouvernement.

Dès 2017, il faudra engager les réformes permettant de diminuer le chômage. Elles se baseront sur cinq piliers : la réduction du temps de travail couplée à une politique de revalorisation salariale à commencer par le SMIC, la sécurisation des salariés dans l’entreprise, la fin des politiques d’austérité et une politique d’investissement massif de l’Etat dans le cadre de la planification écologique, un protectionnisme solidaire et une révolution fiscale.

Le communiqué sur le site national du PG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *