Solidarité avec les 8 de Goodyear : manifestons à Troyes !

Numérisation_20160202 (2)

Le PG 10 s’asocie évidemment à cet appel, et demande à tou(te)s ses adhérent(e)s et sympathisant(e)s de manifester leur solidarité aux camarades injustement condamnés.

Le communiqué intersyndical :

« Condamnation des 8 ex-salariés Goodvear : 

Un pas inacceptable est franchi! 

Logos intersyndicaleLes Unions départementales de l’Aube CFDT, CGT, FO, FSU, UNSA expriment leur profonde indignation et leur colère suite à la condamnation de 8 ex-salariés Goodyear à 24 mois de prison dont 9 mois ferme assortis de 5 ans de mise à l’épreuve. C’est un véritable scandale et une atteinte grave aux libertés syndicales! Cette condamnation s’inscrit dans un mouvement sans répit de criminalisation de l’action syndicale, qui s’accentue jour après jour. (Nous constatons une recrudescence des affaires judiciaires, une nouvelle étape a été franchie avec ceux de Goodyear).

 Dans une région fortement frappée par le chômage, dans le cadre d’un conflit social âpre où les salariés étaient engagés contre la casse de 1173 emplois, luttant pour leur dignité et le devenir social de leur famille, un accord de fin de conflit avait été signé entre la direction de Goodyear et le syndicat majoritaire de l’entreprise. Cet accord, conclu après une bataille de 7 ans, actait, entre autre, l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires contre les militants syndicaux. C’est le Procureur de la République, qui a décidé de poursuivre l’action judiciaire.

Cette attaque contre des militants syndicaux, est à nouveau, un très mauvais signe. En appeler à l’unité nationale, et couvrir une telle procédure aux conclusions aussi injustes que disproportionnées, entache lourdement le crédit du pouvoir dans sa volonté de rassemblement.

Les militants qui se font les portes voix de la défense des libertés syndicales et démocratiques, des combats pour l’égalité et la justice sociale, n’ont pas à être traités comme des délinquants, par des textes qui ne sont pas prévues pour ça. Permettre que s’installe la criminalisation de ceux qui luttent pour le bien commun, faire du souci de la sécurité une arme contre nos libertés, serait entré dans des chemins bien obscurs, que nous refusons!

Nous adressons toute notre solidarité aux 8 ex- salariés de Goodyear, et soutenons leur démarche en appel.

Nous exigeons la relaxe totale de ces 8 syndicalistes. 

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des citoyens, des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises, aux associations, aux partis politiques pour qu’ensemble nous fassions la démonstration de notre force. »

Cliquez sur l’image pour la version imprimable          Communiqué intersyndical

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *