Loi du travail ; non, merci !

Loi travail
Après la loi de Sécurisation de l’emploi,
 la loi Macron, la loi Rebsamen, le gouvernement poursuit son activisme législatif contre le code du travail et a déjà annoncé qu’il était prêt une fois de plus à utiliser le 49-3 pour imposer la loi El Khomri.

Le Parti de Gauche exige le retrait de ce projet de loi, qui compte notamment plafonner les indemnités prud’homales de licenciements, étendre la durée maximale du travail à 60 heures par semaine, faciliter les licenciements économiques, mettre fin aux paiements des heures d’astreinte, autoriser l’employeur à baisser les salaires sans l’accord des salariés concernés et sans raison économique, etc.

A terme, l’objectif du gouvernement et du patronat dont il défend exclusivement les intérêts est la fin du code du travail, l’ensemble de ses dispositions étant renvoyé à la négociation d’entreprises.
Alors que la crise économique ne fait que s’aggraver, il faudrait au contraire reconstruire un code du travail protecteur des salariés sur l’ensemble du territoire et établir la citoyenneté dans l’entreprise. Cela ne sera possible qu’en mettant le peuple lui-même au pouvoir en 2017.

La pétition contre cette loi en est à plus de 360 000 signatures (au 23 février 2016), ajoutez la votre !

La défense du code du travail a également donnée lieu à une tribune publié par Libération et signée Par Clémentine Autain, (Ensemble) , Olivier Besancenot, (NPA) , Eric COQUEREL, (Parti de gauche) , Gérard Filoche, (PS) , Willy Pelletier, (Fondation Copernic) , Pierre Laurent, (PCF) , Eric Beynel, (Solidaires) , Fabrice Angei, (CGT) et Noël Daucé, (FSU)

   La page de la pétition :                                                                http://loitravail.lol/

La page facebook de la pétition : https://www.facebook.com/loitravailnonmerci

PROCHAINE ETAPE : LES 500 000 !

Une réflexion au sujet de « Loi du travail ; non, merci ! »

  1. Mais qu’attend-on pour voter Front de Gauche ou P.C. ?
    Y’en a marre de cette droite pourrie !
    On a oublié nos anciens, année 1936, 1968 !
    Certains se sont battus pour acquérir des droits !
    Français de toutes origines, prenons conscience de la gravité de la situation, et signons cettte pétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *