Panama Papers : du balai !

Communiqué du Parti de Gauche

6repL’affaire Panama Papers révèle une fois de plus un scandale massif d’évasion fiscale à l’échelle mondiale grâce aux paradis fiscaux.
Mais pourquoi n’avons-nous pas accès à l’intégralité des personnes et sociétés concernées par ces fraudes fiscales ? La liste doit être rendue publique.

Depuis 2008, une liste noire des 11 pays paradis fiscaux a été établie. Comment se fait-il que rien n’ait été fait depuis à leur encontre ?

Ces scandales révèlent la nature oligarchique du système mondial actuel de collusion entre monde économique et politique gangrenés par la finance et la corruption.

Il y a au moins 80 milliards d’évasion fiscale en France par an. Bercy dispose de plus de 6000 noms de personnes ayant des comptes dans les paradis fiscaux. Mais qu’attend donc le Président
Hollande pour s’y attaquer réellement ?

En monarque de la 5ème République, il semble plus prompt à protéger les fraudeurs qu’à les poursuivre ! Pour les petits contribuables, la procédure est très répressive, pour les grands fraudeurs du fisc
dans les paradis fiscaux, c’est à l’amiable que cela se passe !

Il est temps de mettre un coup de balai dans ces pratiques frauduleuses et d’en finir avec cette 5ème République en convoquant une constituante pour la 6ème !

Pour lutter contre la fraude fiscale, le Parti de Gauche exige :

  • de réels moyens humains pour assurer les contrôles fiscaux : depuis le non-remplacement d’un contrôleur du fisc sur 2 (depuis Sarkozy aggravé par Hollande RGPP/MAP), il manque des milliers de postes !
  • que des accords de réciprocité soient enfin passés pour lever les secrets bancaires, (les USA demandent bien, eux les comptes de leurs ressortissants !)
  • et que la taxation différentielle soit enfin effective : les riches contribuables doivent payer la différence entre leur pays d’exil fiscal et ce qu’ils doivent au fisc français.!
  • la levée du secret bancaire concernant les États comme la Suisse, le Luxembourg, les Pays Bas et les îles anglo-normandes

Le communiqué sur le site national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *