8 Aubois à Notre Dame des Landes, les 9 et 10 juillet

Ci-dessous un article reportage de Reynald Guérin, du Collectif Aubois « contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes » et présent à NDDL le week-end des 9 et 10 juillet

Cette année, 8 Aubois du Collectif Aubois « contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes » (NDDL) se sont rendus à la fête annuelle (organisée par la Coordination des Opposants* depuis 2013) qui, cette année, a accueilli 25 000 visiteurs sur les 25 hectares situés aux abords du site retenu pour la construction d’un nouvel aéroport en Loire Atlantique. (Le lieu change chaque année afin de limiter les nuisances sur la faune et la flore protégée).

Motivés à soutenir les résistants locaux, les Aubois s’y sont rendus par covoiturage ou en train. En plus de la solidarité qu’ils souhaitaient témoigner aux insoumis locaux, ils sont allés s’enrichir des forums et débats qui se sont déroulés durant les deux journées, dans les 50 agoras. Actualité oblige, le thème de cette manifestation était « Semailles et Démocratie ». Tout un programme !

Sans-titre-3
. . . pour une convergence des luttes afin d’arrêter la frénésie
des Grand Projets Inutiles et Imposés.

Ensemble, ils ont parlé de légitimité, de légalité, de nécessité . . .  Ils ont échangés sur le(s) droit(s), la(les) liberté(s), l’émancipation, . . . Ils ont réfléchi sur les notions de « démocratie », de « devoir ». Ils ont discuté des moyens de résister à la destruction irrémédiable des Zones A Défendre (ZAD) comme à Notre Dame des Landes (44), bien sûr, mais aussi à Bure (55), Roybon (38), Villenave d’Ornon (33), etc. , dont les aménagements auraient un impact irréversible.

image018Le barrage de Sivens est un exemple de l’égarement des « bâtisseurs » escortés par les administrations publiques. Le 1er juillet dernier, après la mort de Rémi Fraisse (26 octobre 2014), le Tribunal Administratif annulait trois arrêtés préfectoraux : la Déclaration d’Utilité Publique (DUP), l’autorisation de défrichement et la dérogation à la loi sur les espèces protégées (la zone humide de Sivens en comporte une centaine). Constat était fait que ce projet ne trouvait sa légitimité qu’à travers l’imbrication d’irrégularités.

NDDL et Bure sont probablement les 2 projets français contestés par les opposants aux « Grands Projets Inutiles et Imposés » (GPII) qui sont les plus médiatisés. Ils symbolisent tant la volonté des Pouvoirs Publics à construire des justifications pour orienter des financements auprès de grosses entreprises que la volonté de citoyens à préserver un patrimoine commun. Ce n’est pas revenir à « l’âge de pierre » que de veiller à la planète et aux espèces qu’un soit disant « progrès » anéanti inexorablement. L’humain n’a pas le droit de piller ce qui lui est mis à disposition. Il a le devoir de le protéger !

2 rendez-vous ont été pris pour poursuivre la résistance vis-à-vis des GPII :
–          à Bure, les 16 et 17 juillet
–          à Notre Dame des Landes, les 8 et 9 octobre
Le Collectif Aubois reste mobilisé pour y participer

image014
Martine Billard (Parti de Gauche) et Yves Jadot (Europe Ecologie – Les Verts) ont montré leurs convergences et certaines fois leurs divergences dans l’atelier « à l’heure du TAFTA / CETA et de l’après COP21 » devant de nombreux auditeurs attentifs qui, à la fin, ont scandés « Tous ensemble ! Tous ensemble ! Ouais ! Ouais ! » . . .

image013

* Associations citoyennes et organisations de résistances contre le projet d’aéroport à NDDL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *