A court d’arguments, Valls calomnie les représentants de la gauche

vallsCe jeudi 15 décembre sur l’antenne de France Inter, Manuel Valls s’en est à nouveau pris à Clémentine Autain. En mai dernier déjà, il avait dénoncé la prétendue proximité de Clémentine Autain avec «l’islamo-gauchisme», l’accusant de discuter avec Tariq Ramadan.

Après avoir déballé tout un tas de lieux communs sur l’air de « le monde a changé » au micro d’un Patrick Cohen sans aucune répartie, affirmant par exemple que la seule gauche qu’il reconnaisse est celle qui a gouverné, il s’est livré à quelques acrobaties improbables du genre «Moi Président, je supprimerai le 49.3».

Il s’est ensuite laissé aller à ce qu’il maîtrise mieux en matière de programme politique : la calomnie et une haine fielleuse à l’égard de ses adversaires politiques. C’est ainsi qu’il a déclaré «Parfois il y a des gauches irréconciliables, quand notamment Jean-Luc Mélenchon dit que Hollande c’est pire que Sarkozy […]. Ou quand Clémentine Autain s’affiche et passe des accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans».

autain_6Une double accusation que Clémentine Autain, conseillère régionale d’Ile-de-France de Ensemble ! et co-directrice de la revue Regards, a commentée dans une longue publication sur sa page Facebook.

Elle déclare notamment «Rien que ça ! Les journalistes sur le plateau de France Inter ce matin n’ont pas réagi à ce propos faux et diffamant. J’ai pourtant publié plusieurs tribunes et donné différentes interviews suite aux mensonges que répètent depuis des mois Manuel Valls et ses amis. Ils le savent : je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans.».

Dénonçant un vocabulaire «digne des fascistes des années 1930», Clémentine Autain a en outre fait savoir qu’elle allait saisir son avocat afin de réfléchir à la suite judiciaire qu’elle pourrait donner à cette affaire.

Le comité départemental du PG 10 apporte tout son soutien à cette camarade scandaleusement calomniée par un triste représentant d’une politique au service de l’ordre et des puissants!

N’hésitez pas à manifester votre soutien à Clémentine Autain en commentant cet article.

Une réflexion au sujet de « A court d’arguments, Valls calomnie les représentants de la gauche »

  1. Manuel Valls entame la campagne présidentielle comme il peut et même à la « sauve qui peut ». Il parviendra sans doute à faire illusion lors des débats de la primaire de l’autre droite, d’autant que Cambadélis a contourné tous les risques de pollution à gauche de cette primaire en empêchant Filoche, Larrouturrou… C’est sans doute ça la sauvegarde de l’envirronnement à la sauce PS.

    La débandade a toujours un côté pathétique et Manuel Valls n’échappe pas à cette règle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *