Appel citoyen

Image-AACAL-2

Afin de permettre une réelle implication citoyenne, le PG de l’Aube, avec les autres PG de la grande région, a été à l’initiative d’un appel, dont vous retrouverez le texte ci-dessous. Le lien vers le site de l’appel est en fin d’article (ou en cliquant sur l’image ci-dessus si vous êtes impatient(e)) !

Citoyennes et citoyens d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine, nous ne nous résignons pas à voir notre pays s’enfoncer dans la catastrophe sans réagir. Les politiques austéritaires menées par le gouvernement provoquent un désastre économique et social. Elles dégradent nos conditions de vie et sont incapables de répondre à l’impératif écologique. Elles sèment du désespoir, du repli sur soi, font le lit de l’extrême-droite et de ses idées.

Sous cette 5ème République sclérosée et finissante, les pouvoirs sont concentrés entre les mains de quelques-uns qui agissent sans contrôle. La politique s’y fait sans les citoyen-ne-s, pour le compte d’une minorité de privilégiés et au détriment de l’intérêt général. Prenons le pouvoir pour construire les solutions aux urgences sociales, économiques et écologiques.

Construisons ensemble une économie qui soit source de progrès social et maintenons un écosystème viable pour le plus grand nombre d’espèces dont la nôtre.

Le nouveau découpage territorial voulu par François Hollande et son gouvernement, sans aucune consultation démocratique, nous a imposé une nouvelle région « Grand Est » dont nul ne peut être satisfait, vu sa taille et son manque d’équilibres. Ce charcutage électoral, réalisé sans mandat populaire, n’apporte aucune solution à la crise. Il n’a pour but que de mettre les territoires en concurrence, dans la logique d’un « grand marché », quand il faudrait, au contraire, plus de coopération et de solidarité. Il éloignera davantage les citoyen(ne)s des lieux de décisions : c’est une mesure régressive et autoritaire, nous la refusons ! Notre première revendication, c’est l’unicité et l’universalité de l’espace républicain.

Des élections régionales se dérouleront en décembre 2015. Prouvons qu’un chemin d’espoir et de victoire est possible et ouvrons-le en participant autrement aux élections. Appuyons-nous sur les démarches citoyennes qui font entendre une même aspiration à reprendre nos affaires en main (mouvements citoyens de la Transition, Chantiers de l’espoir, Mouvement pour la 6ème République, etc.).

Œuvrons à un large rassemblement de toutes les forces qui partagent les objectifs de solidarité, d’écologie, de démocratie : syndicalistes, militant-e-s associatifs, militant-e-s politiques dont les organisations autonomes du gouvernement actuel (Europe Ecologie – Les Verts, Front de Gauche, Nouvelle Donne, NPA, Lutte ouvrière, POI, mouvements alternatifs) seront autant de soutiens.

Mettons en place des assemblées citoyennes dans chaque département et sur la région comme outils de notre démarche.
Elles décideront collectivement de leur fonctionnement ;
Elles auront comme objectif de construire notre programme politique ;
Elles désigneront les candidat-e-s de nos listes citoyennes selon le principe « une personne, une voix ».

Ainsi, nous pourrons gagner et ouvrir la voie à une vie meilleure. Avec le réel souci de l’intérêt général humain, nous pourrons mener une autre politique dans notre région :

engageons l’économie de demain fondée sur la relocalisation des productions, le soutien à l’économie locale et la coopération pour un emploi de qualité respectueux de l’écosystème et des droits des salarié-e-s ;
planifions la transition écologique pour une activité humaine respectueuse de l’environnement, par le soutien à une agriculture paysanne de proximité, le développement des transports publics partout et pour tout-e-s et des alternatives au «tout voiture» et au «tout camion» ;
développons les biens communs, l’emploi et les services publics
agissons contre les coupes budgétaires et rejetons le Grand Marché Transatlantique (TAFTA) ;
refusons la privatisation des équipements publics (comme ce fut le cas pour l’aéroport de Toulouse Blagnac en Midi-Pyrénées) et la privatisation rampante de la SNCF ;
donnons des moyens conséquents à la formation professionnelle et soutenons la recherche universitaire, afin de mieux préparer les citoyens aux emplois qualifiés et durables de l’avenir ;
construisons des alternatives aux Grands Projets Inutiles et Imposés comme l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, le Grand Contournement Ouest de Strasbourg concédé au privé, le gaz de charbon en Lorraine, le doublement de l’ A31 BIS et le contournement autoroutier de Reims.

Mettons la démocratie au cœur de notre démarche :

organisons des consultations populaires chaque fois que cela est nécessaire ;
refusons le cumul des mandats ;
sortons des discussions entre les seuls partis politiques et mettons-les en débat dans des assemblées citoyennes pour co-élaborer le projet et participer au choix des candidats.

Citoyen-ne-s, syndicalistes, militant-e-s d’association, membres ou non d’un parti politique :

Signons et faisons signer l’appel
Retrouvons-nous dès maintenant dans nos maisons, dans nos localités, nos entreprises, nos départements d’ici la fin de l’été ;
Oeuvrons chaque jour à la dynamique du rassemblement ;
Travaillons dès maintenant à la constitution des assemblées citoyennes et à fédérer nos initiatives au niveau régional

Six mois nous séparent du 6 décembre, date du scrutin. Faisons de chaque jour l’occasion de créer ce rassemblement unitaire, enthousiaste et nouveau dont notre région, tout comme notre pays, a besoin pour retrouver l’espoir, la confiance et la fraternité.

Le site de l’appel

 

"Il faut choisir : se reposer ou être libre" (Thucydide, par Castoriadis)