Archives de catégorie : Actualité locale

Des sénateurs pour nous empoisonner ?

Et à votre avis, nos sénateurs de droite, ils ont fait quoi ? contribué avec enthousiasme à la pollution de l’environnement aubois… comme pour la vigne…

Rien que pour la santé de ses habitant(e)s, l’Aube a besoin d’une autre politique… 

Insecticides

baroin_francois05004a       adnot_philippe89017r      Tous deux ont voté contre l’interdiction…

L’environnement et les habitant(e)s de l’Aube les remercient !

Vivement une Aube écosocialiste !

« Syndicats et Nuits Debout : ensemble pour leur faire peur ! »

Nous relayons ci-dessous l’initiative du journal Fakir, car, comme le dit le dernier communiqué du PG  : « seule la convergence sociale et citoyenne peut battre le gouvernement et obtenir le retrait de la loi el Khomri. » (Lire le communiqué sur le site national)

 arton1001Après la soirée « L’étape d’après ? », mercredi dernier à la Bourse du Travail, un appel est sorti pour que « Nuit debout et syndicats ne se regardent plus en chiens de faïence, avec méfiance ». Qui a été amendé et adopté par l’Assemblée générale de Nuit debout. Qui a été repris et modifié par des syndicats.

Ca donne donc deux textes qui, à bien des égards, sont presque les mêmes, avec des tas d’expressions communes, avec un but explicite dans les deux textes : « Faire peur à l’oligarchie, faire reculer le pouvoir. »

Ce qui prouve qu’on a bien fait de secouer le cocotier, malgré la tempête. Et aussi, qu’une volonté est bien là, des deux côtés. Même si, le fait qu’on ait deux textes, et pas un seul, témoigne encore de réticences, d’un vocabulaire différent, d’une temporalité variée, d’une absence de groupe-liaison, etc.
Pour pas faire de jaloux, Fakir soutient les deux textes.
Et François Ruffin à titre personnel aussi, tout comme Frédéric Lordon.
Avec les cheminots en grève aujourd’hui, les intermittents qui occupent l’Odéon, y a peut-être un truc qui prend tournure.
Si on veut l’emporter sur la loi El Khomri, effrayer l’oligarchie, il ne va pas falloir trop chipoter sur les virgules !

Lire et signer la pétition : Leur faire peur !

Le journal Fakir se cache derrière son logo : logo fakir

Pour le retrait de la loi, le réseau Jeunes du PG

Ci-dessous du matériel militant, pour les manifs à venir !!! Tracts et carnet de slogans-chansons..

Télécharger le tract en .pdf
Télécharger le tract en .pdf
Télécharger slogans et chansons
Télécharger slogans et chansons

L’Aube insoumise : non à la loi El Khomri

Aff KH

Clic sur une des deux images ci-dessous pour télécharger le tract en .pdf

Tract Kh01 Tract Kh02

 

Loi El Khomri : Déclaration du Conseil National du PG du 26 mars, adoptée à l’unanimité

autocollant-loi-travailLa loi El Khomri est l’une des plus anti-sociales de la 5ème République. Elle vise à déconstruire et casser le fondement du code du travail. Les reculs partiels du gouvernement suite aux premières mobilisations n’y changent rien. C’est la philosophie de la loi qui est mauvaise : en imposant l’inversion de la hiérarchie des normes, l’accord d’entreprise devient supérieur à la loi afin de baisser les salaires, flexibiliser le travail, contourner au maximum les droits des salariés et les droits syndicaux.

Cette loi va pourrir les vies professionnelles comme privées sans aucune conséquence positive pour l’emploi. Elle s’inscrit dans un contexte où le capitalisme financier transnational, par l’ubérisation de la société, veut imposer une dérégulation totale du marché du travail.

La jeunesse l’a bien compris. Les salariés également. Et plus globalement une écrasante majorité de la population française qui refuse ce projet.

Le Parti de Gauche met toute sa détermination et son énergie au service de l’amplification de la mobilisation pour exiger son retrait. Nous pouvons faire reculer pour la première fois le gouvernement Valls. Cette victoire redonnerait confiance au peuple dans sa capacité de reprendre en main son destin.
C’est pourquoi le Parti de Gauche appelle à se mobiliser largement pour la prochaine grande journée du 31 mars et autant de semaines qu’il le faudra aux côtés de la jeunesse, des organisations syndicales, des initiatives citoyennes.

autocollant-loi-el-komeriCette bataille centrale pour le PG n’est pas contradictoire avec le débouché politique que nous entendons construire pour 2017 en appuyant la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon pour une France Insoumise. Au contraire, une victoire sociale renforcerait la crédibilité d’une véritable alternative à la politique que le peuple subit en France et en Europe.

BAR SUR AUBE – PLACE DE LA MAIRIE

15 HEURES

TROYES – PLACE JEAN JAURÈS

16 HEURES 30

 

Télécharger la déclaration en .pdf

Voir la déclaration sur le site national du PG

Belles paroles à Bar sur Aube !

Belles paroles !

 700 personnes ont manifesté !
700 personnes ont manifesté !

Belle manifestation ce samedi pour la défense de Cauval, initiée par nos camarades de la CGT. Soutien également à la Cristallerie de Bayel !
Soutien des communautés religieuses, soutien d’un club de foot, cela permettait au responsable départemental de la CGT de souligner à quel point Cauval était une entreprise structurante du bassin de vie baralbin…
470 emplois menacés… Quand on sait que la suppression d’un emploi industriel entraîne en moyenne celle de trois emplois induits, on s’attendait à une vigueur, une pugnacité exemplaire de la part des élus locaux que nos camarades avaient invité à prendre la parole.

Eh bien, pour ce qui est des politiques, on n’a pas été déçus…

<center> Rien de concret à dire ?
Rien de concret à dire ?

Beaucoup de compassion et de componction chez le président de la CCRB… et aucune proposition !
Beaucoup de compassion et de componction chez le maire de Bar sur Aube… et aucune proposition ! Comme le faisait remarquer un manifestant, quand on dépense son argent à acheter de caméras… (à moins que, très fine prévision, ce soit pour éviter aux futurs chômeurs sans ressource de se livrer à un pillage éhonté pour nourrir leurs familles ?)… A croire que cet élu au casquettes multiples (encore un !) a oublié que la nouvelle assemblée régionale dans laquelle il vient d’entrer jouit de la compétence économique…
Beaucoup de compassion et de componction chez la conseillère départementale … et un éloge de notre magnifique environnement … dont profiteront les chômeurs quand ils iront à la pêche, sans doute ? car, à ce que nous sachions, à la vitesse d’internet, le capitalisme financier n’apprécie le soleil que dans les paradis fiscaux !
Beaucoup de compassion et de componction chez Monsieur le député … Beaucoup de je aussi… Mais ce ne fut pas Napoléon galvanisant ses troupes sur le pont d’Arcole, bien plutôt la retraite de Russie… pour expliquer qu’il ne fallait pas s’attendre à des miracles… que la solution était dans le vote de la loi qui favoriserait l’emploi (entendez, sans rire, la loi travail, qui permettra de moins indemniser les futurs licenciés de Cauval)… En gros, résumé éclatant de la politique de droite dans notre département, j’ai beaucoup parlé, j’ai beaucoup dit, je me suis beaucoup montré, et je n’ai rien obtenu !

Mustapha Mamouri, délégué CGT à Cauval – David Morin, secrétaire de l’UD CGT – Bernard Grapotte, représentant de l’opposition municipale
Mustapha Mamouri, délégué CGT à Cauval – David Morin, secrétaire de l’UD CGT – Bernard Grapotte, représentant de l’opposition municipale

Ce à quoi Bernard Grapotte, au nom de l’opposition municipale, avait beau jeu de rappeler les efforts qu’avait tentés la municipalité précédente, pour essayer de sauver l’emploi, et y réussir pour quatre ans,  tout en exprimant son regret qu’il n’y ait pas eu de solution plus durable.

C’est là le point sensible : il ne faut plus se laisser contraindre à des situations d’urgence qui amène à donner de l’argent public à des gens qui l’utilisent pour satisfaire les appétits de leurs actionnaires. Comme le disait David Morin, secrétaire de l’UD CGT, il faut mettre un terme au temps de l’argent public sans contrôle ni contrainte.

Dans cette lutte, où à chaque instant le Front de Gauche sera à côté des salariés, nous dirons ce que nous avons expliqué, parce que trop c’est trop, en prenant la parole de manière spontanée samedi : la solution au problème de Cauval ne réside pas dans les discours fumeux des gestionnaires et élus qui ont laissé à ce point se dégrader la situation, elle est dans les mains des salariés, des ouvriers, des employés, réunis pour défendre leur emploi et leurs conditions de travail contre les agressions de toutes sortes.

Pour préparer ces mobilisations, le Front de Gauche tiendra une assemblée citoyenne, ouverte à toutes et à tous, le jeudi 24 mars 2016, à 18 heures 30, à la maison Tassin.

Le tract distribué par le Front de Gauche du Barsuraubois

lors de la manifestation
Tract Cauval

Bure, le drame de trop !

Déclaration nationale du Parti de Gauche

Un éboulement a provoqué hier la mort d’un technicien et en a blessé un autre à Bure

Bure. Le PG présente toutes ses condoléances et soutien à leurs familles.

Il serait du à un forage d’étude de la constitution géologique du futur site de stockage de déchets nucléaires, dans une galerie du laboratoire de l’Andra dont la mission est « d’étudier la constitution et l’évolution géologique dans l’optique de la construction de Cigeo« . Cigeo, c’est ce projet d’enfouissement de déchets nucléaire à forte radioactivité et très grande longévité, à 500 mètres sous le sol, dont le coût vient d’être réévalué par l’Andra à 35 milliards d’euros.

L’enquête ouverte par le Procureur de la République après ce drame sera cruciale. Il repose la question des conditions de travail, et doit rouvrir le débat sur la pertinence de l’enfouissement en profondeur de déchets nucléaires notamment eu égard aux conditions géologiques, et ce avant le vote sur le projet Cigeo qui doit être soumis au Parlement cette année.

En cette année de commémoration des 5 ans de Fukushima et des 30 ans de Tchernobyl, alors que le nucléaire coûte de plus en plus cher au pays, plombe toute stratégie industrielle d’avenir à EDF et annonce une casse sociale sans précédent, le débat doit enfin se faire de manière transparente, argumentée et en responsabilité sur le nucléaire qui produit des déchets dont personne ne sait quoi faire.

Conditions de travail, recours à la sous traitance, souveraineté populaire, indépendance énergétique, privatisation du bien commun vital qu’est l’énergie, et bien sûr défense de l’environnement, sans parler des générations à venir : sur tous ces sujets, engageons la convergence des luttes écologistes et des travailleurs du nucléaire, pour l’intérêt général.

Faisons de Bure – Cigeo un de nos sujets centraux, pour que ce drame soit le dernier.

Corinne MOREL-DARLEUX

Pour rappel :

Notre cahier d’acteurs PG sur Cigeo à Bure
Et celui sur les conditions de travail dans le nucléaire à l’occasion du débat national sur la transition énergétique

 

Pesticides : triste record pour l’Aube !

Dans son émission Cash Investigation, Elise Lucet se penche sur le problème des nuisances causées par l’utilisation des pesticides.

L’Aube se classe parmi les cinq départements où cette dangerosité est la plus grande.

Carte-pesticides

La page Internet de l’émission

L’Est-éclair se penche sur la question : voir l’article 

Des faits, des conclusions, des interpellations… Mais il faut aller plus loin : avec une viticulture obsédée par la vente et une activité céréalière régie par la filière industrielle agro-alimentaire, soucieuse de rendements, de profits et de spéculations plutôt que d’environnement et de santé publique, faut-il s’en étonner ?

Le PG rappelle son attachement (défendu dans le cadre des campagnes du Front de Gauche lors des élections départementales et  régionales) à une agriculture de circuit court, de préservation de l’environnement et de bien-vivre tant du consommateur que du producteur.

Pour une agriculture qui ne se laissera pas imposer le TAFTA, au mépris de la qualité, de l’emploi et de l’environnement…

Pour une politique d’aide qui ne soit pas tournée vers les gros exploitants/exploiteurs (comme les subventions de l’ancien conseil général à Soufflet) pour se porter résolument aux côtés des petits producteurs, dont l’esprit d’initiative est le gage du renouvellement nécessaire des pratiques, afin de préserver santé, environnement et qualité de vie.

Solidarité avec les 8 de Goodyear : manifestons à Troyes !

Numérisation_20160202 (2)

Le PG 10 s’asocie évidemment à cet appel, et demande à tou(te)s ses adhérent(e)s et sympathisant(e)s de manifester leur solidarité aux camarades injustement condamnés.

Le communiqué intersyndical :

« Condamnation des 8 ex-salariés Goodvear : 

Un pas inacceptable est franchi! 

Logos intersyndicaleLes Unions départementales de l’Aube CFDT, CGT, FO, FSU, UNSA expriment leur profonde indignation et leur colère suite à la condamnation de 8 ex-salariés Goodyear à 24 mois de prison dont 9 mois ferme assortis de 5 ans de mise à l’épreuve. C’est un véritable scandale et une atteinte grave aux libertés syndicales! Cette condamnation s’inscrit dans un mouvement sans répit de criminalisation de l’action syndicale, qui s’accentue jour après jour. (Nous constatons une recrudescence des affaires judiciaires, une nouvelle étape a été franchie avec ceux de Goodyear).

 Dans une région fortement frappée par le chômage, dans le cadre d’un conflit social âpre où les salariés étaient engagés contre la casse de 1173 emplois, luttant pour leur dignité et le devenir social de leur famille, un accord de fin de conflit avait été signé entre la direction de Goodyear et le syndicat majoritaire de l’entreprise. Cet accord, conclu après une bataille de 7 ans, actait, entre autre, l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires contre les militants syndicaux. C’est le Procureur de la République, qui a décidé de poursuivre l’action judiciaire.

Cette attaque contre des militants syndicaux, est à nouveau, un très mauvais signe. En appeler à l’unité nationale, et couvrir une telle procédure aux conclusions aussi injustes que disproportionnées, entache lourdement le crédit du pouvoir dans sa volonté de rassemblement.

Les militants qui se font les portes voix de la défense des libertés syndicales et démocratiques, des combats pour l’égalité et la justice sociale, n’ont pas à être traités comme des délinquants, par des textes qui ne sont pas prévues pour ça. Permettre que s’installe la criminalisation de ceux qui luttent pour le bien commun, faire du souci de la sécurité une arme contre nos libertés, serait entré dans des chemins bien obscurs, que nous refusons!

Nous adressons toute notre solidarité aux 8 ex- salariés de Goodyear, et soutenons leur démarche en appel.

Nous exigeons la relaxe totale de ces 8 syndicalistes. 

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des citoyens, des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises, aux associations, aux partis politiques pour qu’ensemble nous fassions la démonstration de notre force. »

Cliquez sur l’image pour la version imprimable          Communiqué intersyndical